Édito

gillotlisette 400px

Bonjour à tous

C’est un honneur pour moi de me retrouver à la tête de l’APHJPA, cette association nationale qui, depuis presque 40 ans, a pour vocation de promouvoir les hôpitaux de jour gériatriques, quels qu’ils soient, hôpitaux de jour d’évaluation (MCO), de réadaptation (SSR) ou géronto-psychiatriques, avec leurs particularités issues de leur insertion géographique et historique, de leur insertion au sein d’un tissu sanitaire et médico-social singulier, qu’ils soient issus du secteur public, privé ou ESPIC. L’APHJPA s’est fait le porte-parole de ces unités, à l’interface de la ville et de l’hôpital, qui ont démontré leur intérêt au quotidien pour les patients et leurs aidants, leur intérêt pour la médecine de ville, mais aussi au sein de la filière gériatrique hospitalière, leur intérêt en terme économique en évitant ou en permettant d’écourter des hospitalisations classiques.

Ces unités ont régulièrement démontré leurs capacités à s’adapter. C’est la volonté de l’APHJPA, et la mienne, de les accompagner dans ces évolutions souhaitables et nécessaires, dans un environnement démographique, sociologique, économique et politique en mouvement, mais aussi de mieux les faire connaitre dans leur complexité de fonctionnement au quotidien, et dans la prise en compte de leurs limites. L’importance des ressources mobilisées, qu’elles soient techniques ou concernent le personnel, et la valorisation nécessaire du temps humain qu’il soit dévolu à l’accompagnement du patient, de ces aidants, à la réflexion sur le diagnostic et le projet de soins, et/ou à la communication avec les professionnels et acteurs de terrain, sont des points régulièrement soulignés. Ce temps, toujours sous-estimé, est pourtant primordial dans l’aide qui est réellement apportée (au sens de l’efficience des soins), dans le sens donné aux actes soignants, mais aussi dans la réflexion économique en évitant des actes et des hospitalisations qui n’ont parfois ni sens, ni intérêt.

Cette association, qui s’adresse à tous les hôpitaux de jour pour personnes âgées, s’adresse aussi à tous les professionnels qui y travaillent, à l’image de cette pluri et inter-disciplinarité qui est chère à ces unités et qui est une réalité au quotidien.

L’association a une triple vocation d’évaluation et de réflexion sur les pratiques professionnelles, mais aussi d’enseignement et de recherche. Elle souhaite au maximum favoriser les moments et lieux d’échanges, si importants pour fonctionner au quotidien et pour avoir une vision d’ensemble. Au travers de son congrès annuel, elle permet de donner la parole et de mettre en lumière une ville, une équipe et ses partenaires, mais aussi tous les participants, réguliers ou pas. Ses enquêtes réalisées au niveau national et qui nécessitent un important travail, permettent de mieux saisir le visage des unités d’aujourd’hui (et il faut saluer à ce propos la participation enthousiaste de nombreuses structures) et réfléchir à celui de demain.

C’est cette dynamique que j’aurai à cœur de poursuivre avec le nouveau bureau, le conseil d’administration et les adhérents, dans un environnement où toutes ces volontés et ces ardeurs ont parfois l’impression d’être mal comprises, oubliées ou soumises à des injonctions qui tiennent peu compte des contraintes du terrain.

Lisette Volpe-Gillot